Si vous n’avez pas vu l’histoire de la « princesse hot dog » qui circule sur Internet, je vous suggère de lire cet article de BuzzFeed. Lors de la « semaine des princesses » du cours de danse d’Ainsley, 5 ans, elle a décidé de porter un costume de hot dog. En tant que parent, c’est le genre d’impertinence juvénile que j’appuie. Après tout, il s’agissait d’une princesse qui savait vraiment qui elle était, une princesse pas comme les autres princesses, une « princesse hot dog » (#hotdogprincess).

Le classement des émissions de télévision, je me rends compte, en tant qu’agente d’évaluation aux contenus télé,  que c’est un peu nébuleux pour les gens autour de moi. Aussi, il est fréquent qu’on me demande comment, dans le cadre de mon travail, je procède pour en arriver à la décision de classer une émission Général, 8+, 13+, 16+ ou même, 18+ dans certains cas plus rares.

En tant que parent, nous sommes bien souvent préoccupés par les contenus médiatiques que consomment nos enfants. Car bien sûr, en plus d’être distrayants, nous aimerions bien que ceux-ci ne soient pas trop violents. Et qu’au mieux, ils véhiculent des valeurs socialement acceptables à nos chers petits.

Le CRTC aimerais avoir vos réflexions et votre aide pour changer l’avenir du système de télévision au Canada. Afin d’enrichir ce dialogue déjà en cours, HabiloMédias et l’Autorité canadienne pour les enregistrements Internet (l’ACEI) sollicitent la participation des consommateurs canadiens, des citoyens et citoyennes et des créateurs et créatrices à une session de discussion par gazouillis le jeudi, le 28 novembre à 19 h. Joignez-vous à nous en vous servant du mot-clic #parlonstele et discutons de l’avenir de la télévision au Canada!

Les technologies nous rapprochent-elles ou nous éloignent-elles? Lorsqu’il s’agit de la télé et des médias numériques, ces deux options peuvent très bien être valables.

Pages