Matthew JohnsonVoici Sasha. À 8 ans, elle est déjà très sociable, tant en ligne que hors ligne, et se préoccupe beaucoup de la façon dont le monde la voit : elle passe beaucoup de temps à s’assurer qu’elle est belle sur les photos en ligne, mais ne réfléchit pas toujours deux fois aux gens qui pourraient voir ces photos. Violet, la grande sœur de Sasha, est tout à l’opposé : elle est une joueuse inconditionnelle, tout aussi coriace que son « Barbare » du niveau 65. Bien qu’elle désespère parfois de sa sœur, Violet protège aussi farouchement sa sœur et déchaînera une grande colère contre quiconque s’en prend à Sasha.

Ce billet de blogue a été rédigé par Samantha McAleese et trois jeunes participants - Sahil, Erin et Kate (on fait usage des pseudonymes pour assurer l’anonymat).

Réflexions sur la conduite de recherches qualitatives en temps de pandémie

À quoi pensez-vous lorsque vous entendez le mot algorithme? Êtes-vous capable d’expliquer la manière dont fonctionne l’apprentissage automatique? Êtes-vous préoccupé par les questions de confidentialité et de collecte de données dues au recours accru à l’intelligence artificielle? Ce ne sont là que quelques-unes des questions que nous avons posées aux jeunes dans le cadre de notre récent projet de recherche qualitative : Averti aux algorithmes : Les jeunes Canadiens discutent l’intelligence artificielle et la confidentialité

Les ados avertis promulguent la clarté pour tous

Nous l’avons tous fait : défiler tout un mur de texte jusqu’au bouton « J’accepte » sans vraiment comprendre ce à quoi nous avions consenti. Puis, lorsque nous utilisons la plateforme, des messages comme « Nous avons apporté des changements à nos conditions d’utilisation » nous rappellent simplement que nous ne les avions probablement pas lues en premier lieu. Notre monde est de plus en plus influencé par les données qui sont recueillies à notre sujet. Pour les jeunes en particulier, des conséquences graves et inattendues pourraient avoir un impact pendant leur vie entière.

Par Samantha McAleese, associée de recherche chez HabiloMédias et
David Fowler, vice-président en marketing et communications de l’ACEI.

Mon Dieu! Je suis à un cheveu de croire que j’ai un réel problème d’alignement de mes chakras !

Pages