• Une journée dans la vie de Jo et Josée

    Une journée dans la vie de Jo et Josée est un tutoriel complet sur la cybercitoyenneté qui prépare les élèves de la 6e à la 8e année à gérer tous les défis auxquels ils font face lorsqu’ils utilisent la technologie numérique, de la vie privée en ligne à la cyberintimidation, en passant par l’authentification de ce qui est vrai et faux en ligne.

  • Surveiller ou lâcher la bride ? le dilemme des parents de la génération numérique

    Ça y est, c’est l’âge : ma fille, 10 ans, veut un compte sur Facebook. Comme plusieurs de ses amies, qui en ont déjà un depuis longtemps. Même si l’âge légal est de 13 ans... La pression est forte. La tentation est grande d’accepter à condition que « tu m’acceptes comme amie et que je vérifie tout ce que tu postes et ce que tu reçois »... Comme cette maman qui surveille les réseaux sociaux de ses enfants à partir de son téléphone cellulaire.

  • L’accès au bon contenu portant sur la science et sur la santé : Trouver et évaluer de l’information portant sur les sciences et la santé

    Deux des plus importants types d'information que nous cherchons en ligne portent sur la santé et les sciences. Comme la plupart d’entre nous ne sommes pas spécialistes de ces sujets, nous dépendons de personnes et d’organismes qui sont experts pour obtenir de l’information de qualité. HabiloMédias a créé des nouvelles ressources pour aider les jeunes et les adultes à trouver et à identifier le bon contenu portant sur la science et la santé en ligne.

  • Élever une génération de protecteurs de données

    Comment pouvez-vous aider les préadolescents à comprendre la valeur de leurs renseignements personnels et les inciter à prendre des mesures pour les gérer et les protéger? Le jeu éducatif Protecteur de données, qui s’adresse aux enfants âgés de 10 à 12 ans, lève le rideau sur la collecte de données en leur montrant comment les applications et les jeux permettent de découvrir beaucoup de choses sur eux et les mesures qu’ils peuvent prendre pour gérer leurs renseignements personnels en ligne.

  • Le sextage : favoriser le respect et le consentement plutôt que blâmer la victime

    Peu de questions reflètent notre anxiété concernant les jeunes et les médias sociaux comme le sextage. Comme pour les technologies qui remontent au moins au télégraphe, une grande partie de cette anxiété concerne précisément les filles et les femmes, ce qui est logique dans une certaine mesure : bien que les garçons et les filles envoient des sextos à peu près dans les mêmes proportions et que les sextos envoyés par les garçons soient plus susceptibles d’être transférés, il est vrai que la société désapprouve davantage les filles qui envoient des sextos et, par conséquent, que le tort qui leur est fait est plus grand lorsque des sextos qu’elles ont envoyés rejoignent un public plus élargi que prévu.

  • Prendre le volant

    Je suis récemment devenue la chauffeuse privée de mon fils et de son groupe d’amis lorsqu’ils jouent ou se rencontrent un après-midi par semaine chez l’un deux. Il est clair que mon rôle de conductrice est d’être invisible : ils discutent et font les clowns dans la voiture comme si je n’étais pas là et si j’interviens dans leur conversation, ils figent un moment ne sachant pas trop d’où vient cette voix avant de l’ignorer et de poursuivre leur discussion. Je suis là pour graviter autour d’eux, et non m’immiscer.

  • Nouveaux conseils et nouvelles ressources pour les parents sur le temps d’écran

    Les jeunes aujourd’hui passent plus de temps devant les écrans, dès un plus jeune âge, et à partir d’une plus grande variété d’appareils que jamais auparavant, ce qui mène un plus grand nombre de parents à chercher de l’aide pour savoir comment reprendre le contrôle du temps que leurs enfants passent devant un écran.

  • Des espions dans vos bas de Noël : la vie privée, les jouets intelligents et l’Internet des objets

    Le père Noel ne sera peut-être pas le seul cette année à savoir si vos enfants ont été sages ou s’ils dorment bel et bien lorsqu’il passe : une des grandes tendances cette année est les soi-disant « jouets intelligents » qui se servent d’Internet pour avoir des conversations intelligentes avec les enfants lorsqu’ils jouent avec ceux-ci.

  • Aider les enfants à avoir un impact lorsqu’ils sont témoins de cyberintimidation

    En 2015, HabiloMédias et PREVNet ont mené une étude (financée par TELUS) auprès d’élèves canadiens afin de savoir comment offrir aux jeunes de meilleurs conseils et un meilleur soutien lorsqu’ils sont témoins de cyberintimidation. Cette recherche, intitulée Les expériences de la cyberintimidation des jeunes Canadiens, visait à découvrir trois choses : quels sont les obstacles à l’intervention des témoins de la cyberintimidation, quelles sont les mesures incitatives qui augmenteraient la probabilité d’intervention, et quelles interventions sont plus ou moins susceptibles d’avoir des répercussions positives.