Gérer les médias : conseils à l'intention des parents à propos du retour à l'école

Le début d’une nouvelle année scolaire approche à grands pas et de nombreux parents commencent à se demander comment ils peuvent aider leurs enfants à se débarrasser de leurs habitudes d’été liées aux médias. En plus de devoir établir de nouvelles règles pour l’utilisation des médias, les parents peuvent aussi faire face à un déluge de demandes et de questions de la part de leurs enfants au sujet de la technologie numérique, telles que les suivantes : Suis-je assez vieux avoir un téléphone cellulaire? Puis-je l’apporter à l’école? Qu’en est-il de mon iPod? Qu’en est-il de Facebook – tous mes amis y sont inscrits, j’en ai besoin pour leur parler de mes devoirs!

Voici quelques directives pour aborder les questions relatives aux médias qui surgissent lorsque vos enfants se préparent à attacher leur sac à dos pour le retour en classe.

  • Le temps devant l’écran. Pour de nombreux enfants, l’été est synonyme de temps passé devant l’écran – qu’il s’agisse de la télé, de YouTube, de jeux vidéo ou des trois. S’ajoute à cela une heure de coucher tardive, ce qui peut faire en sorte qu’il soit encore plus difficile de limiter le temps passé devant l’écran. La meilleure approche consiste à commencer à établir des limites pour le temps passé devant l’écran quelques semaines avant le début des classes et d’imposer un couvre-feu « d’écran et de technologie » au moins une heure avant l’heure du coucher.
  • Les téléphones cellulaires et les appareils mobiles. Il n’y a pas de moyen facile de déterminer si un enfant est assez vieux pour avoir un téléphone cellulaire. En général, les téléphones intelligents conviennent probablement seulement aux enfants de plus de 13 ans, tout comme les appareils numériques tels que iPad (et certains iPod), qui peuvent être utilisés pour accéder à Internet. Vous pouvez décider de laisser un plus jeune enfant avoir un téléphone de base, mais peut-être souhaiterez-vous commencer par un plan qui ne permet pas les messages textes (ce que les enfants préfèrent faire avec un cellulaire et qui est une source probable de conflit avec les enseignants) ou même un appareil qui permet seulement d’appeler à des numéros pré-programmés. Quoi qu’il en soit, assurez-vous que vos enfants connaissent les règles de leur école à propos de l’utilisation du téléphone cellulaire et discutez des convenances associées aux appels et à l’envoi de textos.
  • Travaux scolaires. Après avoir utilisé l’ordinateur exclusivement pour le divertissement pendant au moins deux mois, les compétences associées à la recherche et à l’étude peuvent être quelque peu rouillées. Consacrez un peu de temps à un cours de recyclage pour trouver ce que vous voulez (et éviter tout ce dont vous ne voulez pas) sur les moteurs de recherche et pour faire la différence entre la bonne et la mauvaise information dans les blogs, les sites Internet et les encyclopédies en ligne.  Examinez les règlements de l’école concernant l’utilisation d’Internet, découvrez de quelle façon l’école communique avec les élèves et les parents en ligne et discutez des problèmes éthiques comme le plagiat avec les enfants plus âgés. Si votre école utilise les réseaux sociaux (comme une page Facebook) pour communiquer avec les élèves, mais que vous pensez que votre enfant n’est pas prêt à s’y inscrire, vous pouvez créer un compte conjoint que vous utiliserez avec lui pour accéder à la page de l’école.
  • La scène sociale. Pour de nombreux enfants, le début des classes correspond aussi à la première fois depuis des mois où ils voient un grand nombre de leurs amis et au retour au tourbillon social. Ces jours-ci, cela se traduit souvent par des échanges en ligne sur des réseaux sociaux ou des univers virtuels. Parlez à vos enfants des moyens d’éviter les drames en ligne, de faire de bons choix pour des choses comme l’étiquetage ou l’affichage de photos et de faire face à la crainte d’être exclus s’ils se déconnectent.

 

À PROPOS DE HABILOMÉDIAS :

HabiloMédias (anciennement connu comme le Réseau Éducation-Médias) est un centre canadien à but non lucratif pour la littératie numérique et l’éducation aux médias. Sa vision veut que les jeunes aient les compétences de pensée critique nécessaires pour s’engager auprès des médias en tant que citoyens numériques actifs et informés. Des centaines de ressources sont disponibles gratuitement pour les parents, les grands-parents et les tuteurs à l’adresse http://habilomedias.ca/.

Ajouter un commentaire