Ce que tous les parents devraient savoir à propos du temps d’écran : avis d’un expert

Initialement publié sur CBC Parents

Note de la rédaction : Il existe tellement de renseignements contradictoires au sujet du temps d’écran, et une grande partie de ces renseignements nous font nous sentir coupables, inquiets ou même les deux. Nous avons demandé à Matthew Johnson, directeur de l’éducation de HabiloMédias (le centre canadien d’éducation aux médias et de littératie numérique), de nous donner l’heure juste sur le sujet. Pourquoi faire tout un plat du temps d’écran? Voici sa réponse.

Pourquoi devons-nous nous inquiéter du temps d’écran?

Si vous avez déjà vu les yeux vitreux d’un enfant qui regarde une troisième heure de dessins animés, ou que vous avez dû lui arracher des mains un dispositif de jeu alors qu’il vous supplie de le laisser terminer ce niveau de la partie, vous savez pourquoi le temps d’écran est un problème. Toutefois, les inquiétudes relatives au temps d’écran des enfants vont au-delà des crises de colère et des disputes. De nombreuses bonnes raisons expliquent pourquoi nous devons penser à la façon dont nos enfants utilisent les écrans et leur enseigner à gérer leur temps d’écran eux-mêmes en vieillissant.

  • Lorsque de très jeunes enfants (âgés de moins de 2 ans) utilisent des écrans, ils le font au détriment du jeu interactif et imaginatif dont ils ont besoin. Les tout-petits peuvent être attirés par les écrans, surtout les appareils à écran tactile comme les téléphones intelligents et les tablettes, mais ces appareils n’offrent tout simplement pas le type de stimulation que des enfants de cet âge ont besoin, même si du contenu éducatif est présenté. (Les enfants de cet âge retirent certains bienfaits des interactions avec des personnes vivantes comme les parents ou les grands-parents au moyen d’écrans, mais les interactions en personne sont toujours préférables.)
  • Les enfants plus âgés peuvent retirer certains avantages d’un contenu éducatif à l’écran. Cependant, la plupart des applications éducatives sont axées sur les connaissances apprises par cœur qui n’offrent pas une grande valeur éducative : les applications qui fonctionnent vraiment sont généralement celles utilisées par les parents et les enfants ensemble. Aussi, alors que les effets ne sont pas aussi forts chez les bébés ou les tout‑petits, les enfants plus âgés qui passent trop de temps devant un écran ont tendance à avoir des problèmes de vocabulaire, de comportement et de développement socio-affectif.
  • Le temps d’écran peut aussi avoir des impacts négatifs sur la santé physique des enfants. Même le temps d’écran interactif implique de rester assis, ce qui peut remplacer le jeu actif et créer des habitudes qui mènent à un style de vie moins actif au fur et à mesure qu’ils vieillissent. L’utilisation d’écrans tard dans la journée peut également perturber les habitudes de sommeil des enfants, ce qui peut avoir des impacts à long terme sur leur santé et leur développement.

Comment puis-je gérer le temps d’écran de mes enfants?

En vieillissant, les enfants subissent de plus en plus de pressions de leurs pairs pour qu’ils soient « branchés », que ce soit sur les réseaux sociaux ou dans le cadre de jeux à joueurs multiples. Ces pressions peuvent se faire sentir assez tôt : une étude a démontré que des enfants d’à peine 9 ans se lèvent la nuit pour vérifier leur téléphone. Il est donc important de commencer à parler aux enfants de la façon de gérer leur temps d’écran dès que possible.

Pour aider les enfants à avoir une relation saine avec les écrans, il ne suffit pas de réduire leur temps d’écran. Voici quelques conseils sur la façon de gérer l’utilisation des écrans à la maison.

  • Limitez le plus possible l’exposition aux écrans des bébés et des tout-petits, que ce soit la télévision, les vidéos ou les médias interactifs comme les applications éducatives. Si vous avez également des enfants plus âgés, expliquez-leur pourquoi ils doivent limiter leur temps d’écran lorsqu’ils sont en compagnie de leurs plus jeunes frères et sœurs.
  • Ne prenez pas l’habitude d’utiliser des écrans pour calmer ou distraire les enfants, surtout les plus jeunes. Vous pouvez le faire occasionnellement, mais il peut ensuite être plus difficile pour les enfants de se calmer d’eux-mêmes sans les écrans si vous y avez recours trop souvent.
  • Établissez des limites qui incluent tous les écrans. Il est préférable d’établir des règles flexibles qui tiennent compte du contexte plutôt que de permettre un certain nombre d’heures par jour : il est logique d’accorder un nombre d’heures précis la fin de semaine ou lors des congés qui diffère des heures accordées lors des jours d’école, par exemple.
  • Il est acceptable que les enfants fassent des efforts pour mériter du temps d’écran (p. ex. aucun temps d’écran tant que les corvées ne sont pas terminées), mais ne retranchez pas leur temps d’écran pour les punir : ils n’en voudront que davantage.
  • Établissez des heures et des endroits où personne ne peut utiliser d’écran. Les écrans ne devraient pas se trouver dans les chambres à coucher ni à la table à manger, et devraient être fermés et rangés au moins une heure avant l’heure du coucher.
  • Épurez les médias que regardent vos enfants et les jeux auxquels ils jouent. Pour les jeunes enfants, choisissez vous-mêmes leurs médias, et permettez aux enfants plus âgés de regarder des médias ou de jouer à des jeux que vous avez approuvés. Les médias pour tous les âges peuvent publier du contenu préoccupant, et pour les enfants âgés de plus de 2 ans, la qualité du contenu peut faire une différence entre une expérience de visionnement positive et négative.
  • La classification du contenu est un bon guide, mais elle ne raconte pas toujours toute l’histoire : elle ne traite généralement pas des problèmes d’image corporelle, du manque de représentation de la diversité, des stéréotypes de genre et de la commercialisation.
  • Assurez-vous de tenir compte de la quantité et de la qualité : tentez de limiter les expériences à l’écran de faible qualité, mais gérer le temps d’écran de qualité également.
  • Dans la mesure du possible, accompagnez vos enfants dans leur visionnement. Les médias éducatifs sont des plus efficaces lorsqu’ils sont visionnés avec des parents qui peuvent aider à élargir et à renforcer le contenu d’apprentissage, et le co-visionnement est la meilleure façon de repérer et de parler du contenu troublant publié dans les médias. La fiche-conseil Accompagnez vos enfants dans leur visionnement de HabiloMédias peut vous aider à le faire. Lorsque le co-visionnement n’est pas possible, assurez-vous de connaître le contenu de tout ce que vos enfants regardent et dans lequel ils jouent afin de pouvoir leur parler de tout ce qui vous inquiète.

Comment puis-je enseigner à mes enfants de bonnes habitudes à l’écran?

Au fur et à mesure que vos enfants grandissent, leur utilisation des médias deviendra de plus en plus indépendante. Bien que vous devriez tout de même insister sur certaines règles strictes, comme interdire les écrans dans la chambre à coucher, il est aussi important qu’ils commencent tôt à développer de saines habitudes à l’écran afin qu’ils apprennent à gérer leur propre temps d’écran. Voici quelques conseils pour le faire.

  • Aidez les enfants à comprendre dès le début que l’utilisation des écrans est une question de santé, comme manger sainement et se brosser les dents. Tout comme les enfants peuvent comprendre que certains aliments sont meilleurs que d’autres et que d’abuser des bonnes choses peut être néfaste, ils peuvent apprendre à faire de bons choix quant aux écrans. Pour ce faire, amenez-les à penser à ce qu’ils ne font pas pendant qu’ils utilisent leurs écrans : danser, explorer, dessiner, rigoler, raconter des histoires, construire des forts, tourner en rond jusqu’à s’en étourdir, etc. Lorsque les enfants comprendront que les écrans sont utilisés au détriment d’autres choses qu’ils apprécient, ils seront motivés à limiter leur temps d’utilisation.
  • Enseignez aux enfants à être conscients de leur utilisation des écrans. Une bonne façon de contrôler son temps d’écran est d’en être conscient. La télévision, l’ordinateur ou l’appareil mobile devrait être ouvert à des moments précis et pour des raisons particulières. Lorsque vous n’utilisez pas ces appareils, ils devraient être fermés complètement (pas seulement en mode veille) et rangés dans la mesure du possible. Assurez-vous que les enfants ne prennent pas l’habitude d’ouvrir leurs appareils dès qu’ils s’assoient et que leurs écrans ne servent pas de « bruit de fond ».
  • Faites preuve de créativité! Il n’est pas inhabituel pour les enfants d’être obsédés par les personnages et l’environnement de leurs émissions et jeux préférés, et la situation n’a pas besoin d’être malsaine. Lorsque le temps d’écran est terminé, encouragez-les à dessiner, à écrire ou à jouer des histoires au sujet de leurs personnages préférés afin qu’ils n’aient pas à leur dire adieu lorsque l’écran s’éteint.
  • Montrez de bonnes habitudes quant aux écrans. Avant d’enseigner à nos enfants à utiliser les écrans en toute conscience, nous devons d’abord le faire nous-mêmes. Prêtez attention à votre propre utilisation des médias, et pensez aux messages que vous envoyez ce faisant. Vous pouvez également élaborer un plan familial afin de montrer que la gestion du temps d’écran est importante pour tous, pas seulement les enfants.

Pensez aux façons d’utiliser les écrans ensemble comme famille, que ce soit des conversations vidéo avec des amis et des parents éloignés ou l’utilisation d’Internet pour explorer des passe-temps et des intérêts ensemble.

Ajouter un commentaire