Ma vie branchée

Par Xaina C., 17 ans, Ontario

De nos jours, les médias sociaux sont partout. Si vous avez un téléphone intelligent ou un quelconque ordinateur, il est fort probable que vous avez au moins un compte de médias sociaux et que vous y vérifiez ce qui s'y passe tous les jours. À l'école secondaire, les médias sociaux vous entourent constamment! Qu'il s'agisse de Facebook, Twitter, ou Instagram, la vie scolaire au secondaire s'articule maintenant autour de ces trois entités. Excellent moyen pour entrer en contact avec vos amis, faire des projets, diffuser de l'information si vous faites partie d'un club scolaire ou sportif, vous pouvez même vous en servir pour rencontrer de nouvelles personnes. Même si les médias sociaux ont beaucoup à offrir, ils comportent également quelques inconvénients.

Pour un adolescent à l'école secondaire, les médias sociaux sont une manière formidable de montrer au monde qui vous êtes, partager vos intérêts et faire connaître votre style personnel. Lorsque nous affichons une nouvelle photo sur Instagram ou que nous twittons, nous éprouvons du plaisir quand quelqu'un aime ou commente notre publication, car nous sentons une validation de la part de notre entourage. Le problème, c'est que lorsque nous passons une quantité excessive de temps à vérifier ces sites de réseautage social, nous pouvons nous sentir dépassés et seuls, en plus d'avoir l'impression qu'il faut publier en ligne une preuve de tout ce que nous faisons. Par exemple, si nous assistons à un concert ou à un événement sans prendre de selfie ni publier de micromessage, est-ce que ça s'est vraiment passé? Si vous n'avez pas pris en photo votre Frappuccino Starbucks avec votre nom écrit dessus, avez-vous vraiment savouré un Starbucks cette journée-là? Si nous voyons un beau coucher de soleil, la première chose que nous faisons, c'est le prendre en photo pour le publier sur notre Instagram – sans même prendre le temps d'admirer le spectacle. 

Souvent, nous publions en ligne les points culminants de notre vie, sans nécessairement faire part de nos défauts ou imperfections. Cette image peut être trompeuse et donner l'impression que notre vie et celle des personnes de notre entourage est trop parfaite. Je crois que nous sommes tous un peu atteints du syndrome FOMO (crainte obsessionnelle de manquer à l'appel) quand nous voyons toutes les choses passionnantes que vivent nos amis ou les vedettes que nous suivons et que nous y comparons notre propre vie, en apparence imparfaite et ordinaire. En réalité, personne n'a une vie aussi parfaite que celle qui est décrite sur Instagram et nous devrions tous contrôler notre perception des médias sociaux en général.

Le guide d'HabiloMédias « Votre vie branchée : guide des ados sur la vie en ligne » peut vous aider à reprendre le contrôle. Par exemple, vous y trouverez des conseils utiles pour vous défaire de la nouvelle phobie sociale de « manquer à l'appel ». Vous serez également invité à cacher votre téléphone quand vous vous couchez et à prendre congé des réseaux sociaux de temps à autre. Cela vous donnera l'occasion de vous libérer l'esprit, faire des activités concrètes que vous aimez et passer du temps de réelle qualité avec vos amis et votre famille. Le guide vous rappelle aussi de garder une attitude ouverte et d'éviter de vous comparer aux autres lorsque vous consultez les médias sociaux, parce que presque tout le monde utilise des filtres et modifie leurs photos pour qu'elles aient l'air aussi parfaites que possible.

Votre vie branchée est un nouveau guide conçu pour aider les élèves qui entrent au secondaire à concilier les exigences de leur vie hors ligne avec celles de leur vie numérique. Le guide a été rendu possible grâce à la contribution financière de Shaw.

Add new comment

The content of this field is kept private and will not be shown publicly.