Dans cette activité, les élèves identifient la manière dont nous associons le statut social aux noms de produits de marque et de créateurs et la perception des autres en fonction de ce que nous portons. Les élèves exploreront également la notion « d’identité de marque » et la façon dont les entreprises utilisent les réseaux sociaux et les stratégies publicitaires pour créer des relations parasociales avec leurs clients. Pour évaluer leur apprentissage, les élèves analysent ensuite de manière indépendante l’identité d’une marque de leur choix et créent une publicité fictive qui communique plus ouvertement son attrait implicite. 

Cette activité vise à sensibiliser les élèves aux techniques de marketing en ligne utilisées pour cibler les jeunes sur Internet. Elle débute par une discussion dirigée sur les similitudes et les différences entre les méthodes de marketing traditionnelles et la publicité en ligne et pourquoi Internet est un moyen aussi désirable pour les publicitaires de s’adresser aux jeunes. Les activités des élèves comprennent la création d’un site Web commercial pour les enfants qui intègre des stratégies communes de marketing, et une analyse d’études de cas sur le marketing en ligne visant les jeunes.

Cette leçon initie les élèves à la notion de publicité en ligne et leur permet d’examiner les moyens utilisés par les spécialistes du marketing pour créer des environnements en ligne immersifs et attrayants qui captent et maintiennent l’attention des enfants. Après avoir étudié les techniques courantes, les élèves jouent à un jeu éducatif en ligne qui leur permet de mettre en pratique leur apprentissage en « créant » un site annonçant des céréales fictives, Co-Co Crounch.

Cette leçon initie les élèves à la notion de publicité en ligne et leur permet d'examiner les moyens utilisés par les spécialistes du marketing pour créer des environnements en ligne immersifs et attrayants qui captent et maintiennent l'attention des enfants. Après avoir étudié les techniques de publicité courantes, les élèves jouent un à un jeu éducatif en ligne qui leur permet de mettre en pratique leur apprentissage en « créant » un site annonçant des céréales fictives, Co-Co Crounch. Les élèves regardent ensuite des exemples d'environnements commerciaux réels et cherchent les  « mots ambigus » utilisés par les annonceurs. 

Dans cette leçon, les élèves apprendront le concept du contenu de marque et ils apprendront à faire la différence entre une image ou une vidéo de marque et une image ou une vidéo sans marque et ce, dans des contextes en ligne et hors ligne, par le biais de différentes questions et discussions.

Dans cette leçon, les élèves étudient le rôle des grignotines dans une alimentation saine. L’enseignant les guide dans une tournée de sites populaires visant les enfants où la classe recense et classe les publicités vues sur ces sites et examine comment les produits alimentaires publicisés entrent, ou n’entrent pas, dans les groupes alimentaires du Guide alimentaire canadien. Les élèves jouent ensuite au jeu Les publi-astuces de Co-Co pour comprendre certaines des techniques utilisées par les spécialistes du marketing alimentaire en ligne et créer ensuite leur propre site Web factice faisant la promotion d’une alimentation saine.

Cette activité est conçue pour faire comprendre aux élèves pourquoi l’industrie de l’alcool doit constamment renouveler sa clientèle et comment elle exploite les besoins et les désirs des jeunes pour développer précocement leur fidélité à telle ou telle marque. L’activité commence par un quiz sur le tabac et l’alcool, et se poursuit par une discussion en classe sur l’industrie de l’alcool et les « règlements » qui encadrent la publicité des produits alcoolisés au Canada. La fiche de travail La vérité sur les jeunes buveurs fournit aux élèves des statistiques récentes sur la consommation d’alcool par les jeunes et se prête à une discussion en classe sur les raisons qui peuvent pousser les jeunes à boire. Qu’est-ce que tu dis? leur permet ensuite de comparer ce que dit l’industrie de ses campagnes de publicité et ce qu’en pensent les chercheurs, éducateurs et spécialistes du développement de l’enfant et de l’adolescent. En guise de travail à la maison, les élèves établissent leurs propres politiques d’encadrement de la publicité sur les boissons alcoolisées.

La retouche photo, jadis l’apanage de quelques artistes adeptes de l’aérographe, est aujourd’hui pratique courante dans l’industrie de la mode, de la publicité et de l’édition depuis l’apparition du logiciel de retouche photo par ordinateur Photoshop et des filtres dans les médias sociaux comme Instagram. (Lancé sur le marché en 1990, ce logiciel est devenu si populaire que les Américains ont inventé le mot photoshopping pour remplacer l’expression « retoucher une photo »). Depuis, cette pratique se veut presque universelle. On retouche les photos des hommes comme des femmes : elles sont devenues presque universelles, les personnalités de l’industrie affirmant que presque toutes les photos dans les magazines sont retouchées.

La publicité, surtout celle qui traite de mode et de cosmétiques, semble avoir un grand impact sur l’image de soi et sur l’apparence que nous « devrions » avoir. Les publicités ont aussi une grande influence sur l’image et l’insatisfaction corporelles : la moitié des publicités diffusées dans les magazines pour adolescents utilisent une « beauté sexualisée » pour vendre des produits, créant une mentalité dès leur plus jeune âge voulant que pour être beaux, il faut agir d’une certaine façon et avoir un certain look.