Lynn Jatania

Nous vivons des moments étranges et emplis d’incertitude. Déjà, en tant que parents, nous cherchons à trouver les bonnes règles quant à l’utilisation des écrans et des médias sociaux. Mais maintenant que nous sommes confrontés à une quarantaine prolongée et à la distanciation sociale, les règles s’assouplissent et changent chaque jour.

Marie-Josée ArchambaultOn en parle énormément depuis quelque temps. Ces nouvelles qui, sous des apparences de légitimité, sont en fait ce qu’on en est venu à qualifier d’infox.

Ou Fake News pour les intimes.

Ces signets et affiches de l’hippo des familles sont disponibles gratuitement dans les écoles, les bibliothèques et les centres communautaires afin que vous puissiez les imprimer et les utiliser.

Il est plus important que jamais de revérifier les informations sur Internet, pour votre bien-être et celui des autres. Le guide Comment savoir ce qui est vrai (et ce qui ne l’est pas) sur Internet propose des stratégies qui vous prendront cinq minutes ou moins à compléter. Vous serez surpris de voir comme il est rapide de vérifier les faits une fois que vous savez comment faire.

FAUX que ça cesse - conseil #1 : Utiliser des outils de vérification des faits

Parfois, une simple recherche peut révéler la vérité si un vérificateur de faits professionnel a déjà fait le travail pour vous.

L’atelier FAUX que ça cesse : Comment savoir ce qui est vrai sur Internet enseignera aux participants quatre mesures faciles et rapides qu’ils peuvent prendre pour déceler les fausses informations et déterminer si le contenu en ligne est vrai ou non.

FAUX que ça cesse - conseil #3 : Vérifier la source

Que vous regardiez un site Web, une photo, une vidéo ou une actualité, l’important est de savoir si les personnes qui l’ont créé ou rapporté en premier sont fiables. Même si quelqu’un en qui vous avez confiance, comme un ami ou un membre de votre famille, vous a donné cette information, vous ne pouvez pas savoir s’ils l’ont vérifiée, alors c’est à vous de le faire!

Pages