Avec le lancement de la Xbox One ce novembre dernier, l’année 2013 a finalement fini d’accoucher de la nouvelle génération de consoles de jeux vidéo. La Wii U, la PlayStation 4 (PS4) et la Xbox One vont sûrement se retrouver sur la liste de plusieurs enfants au temps des fêtes cette année, mais ces nouvelles consoles sont loin d’être simplement un jeu d’enfant.

En janvier, le vice-président américain Joe Biden a rencontré des représentants de l’industrie des jeux vidéo à la suite des événements tragiques ayant eu lieu à Sandy Hook afin de discuter la relation potentielle entre les jeux vidéo et la violence causée par les armes à feu.

La peur et les médias

Qu’il s’agisse de Darth Vador, des Daleks dans « Doctor Who » ou des singes volants dans « Le Magicien d’Oz », la plupart d’entre nous se souviennent avoir vu quelque chose à l’écran que nous ne pouvions regarder que derrière un divan ou caché sous le manteau d’un de nos parents. En fait, 90 % des adultes indiquent garder un souvenir indestructible d’un traumatisme, pendant leur enfance, causé par quelque chose qu’ils avaient vu à la télévision ou dans un film. Ce que nous ne nous rappelons peut-être pas, cependant, c’est à quel point ces images et ces moments effrayants peuvent avoir des répercussions graves et persistantes. Comme nous guidons nos enfants à travers leur expérience avec les médias, il est important de comprendre que ce qu’ils voient peut entraîner des problèmes, comme des cauchemars saisissants, la peur de l’obscurité, des difficultés à dormir et un refus de dormir seul.

Semaine sans écran

La Semaine sans écran est un événement annuel qui se tient traditionnellement en avril. Chaque année, des gens à travers le monde décident, de façon consciente, d’éteindre tout type d’écran pendant une semaine.

Les médias numériques, en particulier Internet et le jeu vidéo, tiennent une place toujours croissante dans la vie de nos enfants et de nos jeunes. Et même lorsqu’ils consomment d’autres médias comme la télévision, la musique et le cinéma, ils le font souvent via Internet. Par ailleurs, on retrouve une page Web, un univers virtuel, des jeux vidéo ou d’autres sous-produits numériques gravitant autour de la plupart des médias qu’ils consomment – partant du simple jouet à l’émission télévisuelle.

La recherche montre que seulement un tiers des parents abordent le problème des jeux de hasard avec leurs enfants le sujet est perçu comme relativement mineur, car de nombreux parents ne sont pas conscients que leurs enfants pratiquent cette activité.

Les jeux vidéo et la famille

Les jeux informatiques et vidéo occupent aujourd’hui une grande part de la vie des enfants : pratiquement tous les jeunes jouent à des jeux vidéo au moins à l’occasion. Toutefois, de nombreux parents croient ne pas être suffisamment renseignés sur les jeux auxquels jouent leurs enfants et s’inquiètent du rôle du jeu dans leur vie. Heureusement, il existe des mesures qu’ils peuvent prendre pour assurer que les jeux vidéo occupent une part saine de la vie de leurs enfants, ainsi que du divertissement en famille.

Pages