Fiche-conseil

Comment reconnaître du faux contenu en ligne - Les cinq nouvelles questions de base

Fiche-conseil

Fiche-conseil: 

Saviez-vous que près du quart des adultes ont déjà partagé une fausse nouvelle et que nous sommes moins portés à valider les nouvelles et d’autres informations qui nous sont communiquées par des gens que nous connaissons et à qui nous faisons confiance dans les médias sociaux (même s’il s’agit des principales sources d’information de bien des gens)?

Pour prévenir la propagation des canulars et des fausses informations (aussi connues sous « fausses nouvelles »), nous – c’est-à-dire les plateformes en ligne, les organisations d’information, les individus et la société civile – avons tous un rôle important à jouer en vérifiant qu’une information est fiable avant de la partager. La présente fiche-conseils porte principalement sur ce que les individus peuvent faire pour reconnaître le faux contenu en ligne.

Alors, quand devrions-nous vérifier du contenu en ligne avant de le partager? Il n’est pas nécessaire de tenter de tout déboulonner, mais vous devriez vous poser les questions suivantes avant de partager ou de transférer du contenu, ou d’ajouter des identifications :

  • Une personne pourrait-elle fonder une décision importante (concernant sa santé, sa carrière, ses déplacements, etc.) sur cette information?
  • Le contenu porte-t-il sur un sujet brûlant ou controversé?
  • Le contenu semble-t-il « trop beau pour être vrai »? Espérez-vous qu’il soit vrai ou aimeriez-vous vraiment y croire?

Si vous répondez « oui » à l’une des questions précédentes, vérifiez si le contenu est vrai!

Les cinq questions de base ont été actualisées ci-dessous pour vous aider. 

Quels types de faux contenu devrais-je surveiller?

Plusieurs types de fausses informations sont propagées. Assurez-vous que l’information n’appartient pas aux catégories ci-dessous avant d’y croire (ou de la partager) :

  • Canulars et fausses nouvelles : Les canulars et les fausses informations sont propagés exprès pour tromper les gens. Parfois, ils sont ancrés dans des intentions malicieuses ou espiègles; d’autres fois, ils servent des intérêts idéologiques ou politiques. Ou bien ils ont simplement comme but de faire de l’argent.
  • Arnaques : Il arrive qu’une fausse histoire ait pour objectif de vous escroquer, de vous convaincre de divulguer vos renseignements personnels ou de vous amener à cliquer sur un lien qui installera un logiciel malveillant sur votre ordinateur. 
  • Publicités : Certaines des choses qui sont propagées sont purement et simplement des publicités, alors que d’autres sont déguisées en contenu « véritable ».Des sites satiriques légitimes, comme Le Gorafi et le Journal de Mourréal, sont amusants et divertissants mais il ne faut pas les confondre pour de vraies nouvelles!

Pourquoi l’information est-elle propagée?

Tente-t-on de vous effrayer? De vous faire rire? De vous mettre en colère? Utilise-t-on des images ou des mots chargés d’émotions pour vous faire réagir?

Méfiez-vous plus particulièrement des histoires auxquelles vous aimeriez croire. Certaines sources de fausses informations inventent des histoires dans l’espoir que vous y croyiez, cliquiez sur celles-ci et les répandiez.

Qui propage l’information? La source a-t-elle la réputation d’être fiable?

Les adultes sont plus enclins à faire confiance à une histoire partagée par une personne en laquelle ils ont confiance. Remontez donc toujours à l’auteur du contenu. Cherchez la source de l’information si la personne qui a partagé celle-ci ne la fournit pas. Ne supposez pas qu’un journal, un réseau de télévision ou un site Web d’information est la source.

Après avoir trouvé la source de l’information, découvrez qui elle est et pourquoi elle pourrait être valable au regard de l’information qu’elle répand.

  • Faites une recherche pour vous assurer que le journal ou toute autre source dont l’information prétend provenir existe réellement. Vérifiez si l’adresse Web est bel et bien celle du vrai site Web.
  • Si l’information est de nature scientifique ou médicale, vérifiez si l’auteur est un expert en la matière. Entrez le nom de l’auteur dans un moteur de recherche et parcourez les résultats.
  • Dans le cas d’une photo montrant un événement qui se déroule à un endroit en particulier, confirmez si la source habite vraiment à cet endroit.
  • Si la source n’a jamais publié d’information sur ce sujet par le passé, faites preuve de prudence.
  • La source publie beaucoup de choses diffusables, faites preuve de prudence.

Vous pouvez également examiner le réseau de la source. La source est-elle principalement reliée :

  • à des gens et à des groupes qui ont des opinions similaires?
  • à des annonceurs?
  • à des gens et à des groupes qui n’ont aucun lien avec ce qu’elle diffuse?
  • à personne?

Si la réponse à l’une des questions précédente est « oui », faites preuve de prudence!

Quand l’information a-t-elle commencé à se propager?

Beaucoup d’éléments de contenu sont diffusés plus d’une fois (p. ex. des photos d’inondations chaque fois qu’il y a une grosse tempête). Vous pouvez effectuer une recherche inverse d’images lorsqu’une photo a été publiée auparavant ou chercher la description de la photo, comme « requin station métro ».

Depuis combien de temps le compte de l’auteur de la publication est-il actif? Si le compte semble être nouveau ou vient tout juste de commencer à publier sans l’avoir fait auparavant, faites preuve de prudence.

N’oubliez pas de vous méfier au plus haut point de tout ce qui est publié le 1er avril!

Sinon, Ou puis-je vérifier si l’information est vraie?

  • Faites une recherche avec les mots « canular », « faux », « viral » ou « arnaque », comme « canular requin station métro ».
  • Dans le cas d’une image, vous pouvez faire une recherche inverse sur le site TinEye (www.tineye.com). TinEye vous indiquera les autres endroits où se trouve la photo et vous montrera des photos similaires (ce qui est un bon moyen de savoir si une photo a été modifiée avec Photoshop). Vous pouvez installer TinEye comme module externe de navigation pour chercher une photo simplement en cliquant à droite sur celle-ci.
  • Visitez les sites dédiés à détruire les canulars comme Le Décodex du journal Le Monde ou Snopes (en anglais). Vous pouvez aller à l’adresse http://www.lemonde.fr/verification/ ou faire une recherche de site comme (en anglais) « shark subway station site:www.snopes.com ».
  • Un certain nombre de vidéos intéressantes vous permettent d’approfondir le sujet. France 24 a mis en ligne une excellente vidéo sur les fausses informations ici, et Le Temps, un quotidien suisse,  donne dix conseils pour débusquer les fausses informations sur internet ici.
  • Pour terminer, la France Culture a publié un article assez complet sur des outils pour lutter contre les fausses informations à l’adresse https://www.franceculture.fr/emissions/hashtag/les-medias-et-lecole-contre-les-fausses-informations.