L’une des difficultés d’être parent dans une ère numérique est de se tenir au courant de tous les nouveaux outils et sites Web et des réseaux sociaux que nos enfants utilisent ou non ainsi que des nouveaux développements et des mises à jour touchant les outils existants. Honnêtement, je crois parfois que je suis prise au piège dans une roue de hamster du XXIe siècle!

Ah Internet ! Tant les adultes que les jeunes, je pense, ont beaucoup à apprendre sur le sujet tant 2015 et les prochaines années risquent de voir de plus en plus de nouvelles porter sur la question de la sécurité!

Quand nous pensons aux risques pour la vie privée dont sont confrontés les jeunes en ligne, nous avons tendance à imaginer des adolescents et des pré-adolescents qui partagent sans relâche des contenus sur les téléphones cellulaires et les réseaux sociaux. Toutefois, les jeunes font face à des questions associées à la vie privée à un âge de plus en plus précoce : dans le cadre d’une étude menée en 2014 au Royaume-Uni, les jeunes de 13-14 ans ont affirmé qu’ils avaient 8 1/2 ans la première fois qu’ils sont allés en ligne, les jeunes de 11-12 ans en avaient 8 et les jeunes de 9-10 ans n’en avaient que 6.[1]

Le classement des émissions de télévision, je me rends compte, en tant qu’agente d’évaluation aux contenus télé,  que c’est un peu nébuleux pour les gens autour de moi. Aussi, il est fréquent qu’on me demande comment, dans le cadre de mon travail, je procède pour en arriver à la décision de classer une émission Général, 8+, 13+, 16+ ou même, 18+ dans certains cas plus rares.

Cette année marque le 20e anniversaire de la Semaine sans écran (4 au 10 mai). Il est frappant de constater à quel point notre relation avec les médias d’écran a changé depuis ce temps. 

Le guide de la cyberintimidation à l’intention des parents

Pour la plupart des jeunes, Internet c’est avant tout un lieu où développer des relations et si la majorité des interactions sociales sont positives, un nombre croissant de jeunes se servent de la technologie pour intimider et harceler les autres – un phénomène qui a pour nom « cyberintimidation ».

Et si l’avenir des méthodes pédagogiques était lié à l’utilisation des médias sociaux ?

Pendant les fêtes, je me suis retrouvée à discuter avec des amies, elles aussi mamans, des comportements de nos enfants qui dès leur plus jeune âge, sont déjà concernés par leur image.

Le billet d’hier concernait notre résolution visant à regarder plus de films cette année. Le présent billet concerne les sources de ces films et la question des téléchargements illégaux. Pour obtenir du contexte, je recommande de lire le récent billet de Matthew Johnson sur ce que les enfants regardent en ligne et comment ils accèdent à leurs médias.

Mon billet sur les résolutions du Nouvel An sera bientôt diffusé, mais je voulais d’abord vous écrire un petit mot sur l’une des nôtres. Cette année, j’ai pris la résolution de regarder plus de films (oui, plus!). Cela peut sembler un peu étrange puisque bon nombre d’entre nous avons présentement de la difficulté à convaincre nos propres enfants de déposer leurs appareils et de passer moins de temps devant l’écran, mais tout de même.

Pages