Check then Share

En ce qui concerne la désinformation sur le COVID-19, nous avons tous un rôle à jouer.

Stoppez la désinformation.

Vérifiez…
AVANT DE PARTAGER

Vérifiez… Vérifiez l’origine de l’information.

Vérifiez… Vérifiez qu’elle provient d’une source fiable.

Vérifiez… Vérifiez ce que déclarent les autorités de santé publique et le gouvernement.

AVANT DE PARTAGER Après vous être assuré que la source est fiable, partagez sans retenue! Le partage de contenu de qualité aide à étouffer les fausses nouvelles.

Qu’est-ce qu’une source fiable et experte?

Une source fiable possède de solides antécédents et dispose d’un processus clair pour étayer les faits qu’elle présente, comme une organisation médiatique réputée.

Une source spécialisée, comme un scientifique reconnu ou un spécialiste en santé, connaît ce sujet en particulier. Le fait qu’une personne se spécialise dans un domaine en particulier ne fait pas d’elle une spécialiste en tout. Demanderiez-vous à un psychiatre de vous refaire un plombage?

Partagez ce contenu avec les personnes qui vous sont chères.

Je veux aider à faire passer le message.

Servez-vous de ces vidéos et images partageables et aidez-vous à faire passer le message.

Vous êtes un créateur de contenu?
Téléchargez le bouton « Partager » et utilisez-le sur votre site.

Lorsque les gens sont engagés dans le processus même de partage, c’est le bon moment pour promouvoir le partage responsable. Nos boutons « Partager » personnalisés rappellent discrètement de vérifier avant de partager.

Propager de fausses nouvelles,

c’est comme propager le virus.

Pourquoi est-ce important?

Lorsqu’il est question d’enjeux comme les soins de santé, l’emploi et l’économie, vous vous demandez peut-être pourquoi vos habitudes sur les médias sociaux ont autant d’importance. Est-ce vraiment important si vous partagez du contenu qui, au bout du compte, se révèle faux?

Oui, c’est important, vraiment important

En partageant de fausses informations sur des questions de santé, d’autres personnes pourraient être amenées à poser des gestes qui peuvent vraiment causer du tort. Des gens sont morts après avoir ingéré ce qu’ils croyaient être des remèdes à la COVID-19.

Les informations inexactes ne sont pas toutes dangereuses, mais elles créent un fouillis et il est alors plus difficile de trouver les bonnes informations.

Votre santé, ainsi que celle des personnes qui vous sont chères, est importante.

À qui faire confiance?

 

Que dois-je faire si je vois de fausses informations?

Avant de décider de répondre ou non à de fausses informations, répondez aux questions suivantes

Dans quelle mesure l’information est-elle dangereuse?

Les fausses informations causent toutes du tort dans une certaine mesure, mais certaines choses, comme dire aux gens d’avaler des remèdes non éprouvés ou d’ignorer les conseils de la Santé publique, sont particulièrement dangereuses.

Cette personne est-elle susceptible de convaincre son public?

Si elle semble avoir de l’influence ou s’il s’agit d’une personne que d’autres sont susceptibles d’écouter (politicien, vedette, membre de la famille), il est très important d’intervenir.

Quelle est la taille du public de la personne?

Ce n’est pas une bonne idée d’attirer l’attention sur une fausse information que peu de gens verraient de toute façon. Si son public est beaucoup plus petit que le public qui, lui, verrait votre intervention, vous feriez peut-être mieux de laisser tomber ou d’en parler avec la personne en privé.

Quelle est votre relation avec la personne?

Si une personne qui vous est chère partage de fausses informations, vous voudrez probablement lui en parler.

Voici comment faire.

Ne faites pas seulement lui dire qu’elle a tort (ce qui peut être assez gênant pour elle). Aidez-la plutôt en partageant les bonnes informations à partir d’une source fiable.

Concentrez-vous sur les valeurs que vous avez en commun. Personne ne veut causer de tort. Dire quelque chose comme « Nous voulons tous protéger les gens autant que possible » est un bon début.

Posez des questions orientées pour lui montrer l’improbabilité de la fausse information. Des questions comme « S’il y avait vraiment un remède, pourquoi les organes de presse ne parlent ils pas de cette grande nouvelle? » et « S’il y avait un complot, tous les gouvernements du monde entier pourraient-ils vraiment en faire partie? » peuvent faciliter les choses.

Comment répondre à la fausse info? Voici une infographie avec des astuces et des suggestions.

Pourquoi l’avis des experts change-t-il?

Pourquoi l’avis a-t-il changé au sujet du port du masque?
Si ce sont vraiment des experts, pourquoi changent-ils d’avis concernant les informations importantes?

Ce sont de bonnes questions à poser. Présentement, la science avance en temps réel. Les scientifiques en apprennent plus sur ce virus tous les jours. Une nouvelle découverte aujourd’hui peut changer tout ce que savaient les scientifiques hier.

Lorsque la plupart des experts s’entendent pour dire qu’une chose est vraie en s’appuyant sur les preuves, le consensus scientifique change et les autorités de santé publique adaptent leurs conseils pour en tenir compte, ce qui ne veut pas dire qu’ils avaient tort avant, mais seulement que le consensus scientifique à partir duquel ils travaillaient a changé.

EN APPROFON­DISSEMENT

Voulez-vous en savoir plus sur la mésinformation et la COVID-19? Faites une recherche plus approfondie ici.

Au sujet de la campaign.

Bravo! Vous avez vérifié qui nous étions.

(Ne vous arrêtez pas là! Vous pouvez aussi vérifier ce que disent d’autres sources : faites une recherche sur « HabiloMédias » dans votre navigateur pour en apprendre davantage à notre sujet.)

La campagne « Vérifiez avant de partager » vise à stopper la désinformation pendant la pandémie de la COVID-19. Elle a été créée par HabiloMédias en partenariat avec le Health Law Institute de l’Université de l’Alberta, avec le soutien du gouvernement du Canada et de partenaires médiatiques, comme Bell Média, Corus et Facebook.

 

Financé parl le gouvernement du Canada

 

breakthefake.ca