Les jeunes Canadiens ont besoin de moins de surveillance et plus de mentorat en ligne

Une étude nationale souligne le rôle important des adultes dans la vie virtuelle des enfants

Ottawa, ON (le 22 janvier, 2015) – Un nouveau rapport diffusé par HabiloMédias, le centre canadien d’éducation aux médias et de littératie numérique, invite les parents, les enseignants et les décideurs à aider les jeunes Canadiens à relever les défis de l’ère numérique.

Le rapport Jeunes Canadiens dans un monde branché : Tendances et recommandations se fonde sur des entrevues réalisées auprès d’enfants et adolescents, de parents et d’enseignants ainsi que sur un sondage national auprès d’élèves de la 4e à la 11e année, lequel a été réalisé entre 2012 et 2013.

« Lorsque nous avons réuni toute la recherche de notre troisième phase de l’étude Jeunes Canadiens dans un monde branché, l’appel à l’action pour les adultes était très clair », dit Jane Tallim, codirectrice exécutive chez HabiloMédias. « Si nous voulons des enfants qui font preuve de résilience, nous devons comprendre les expériences des jeunes en ligne, écouter leurs préoccupations, et intervenir en ayant leur meilleur intérêt en tête ».

Le rapport offre des recommandations sur une grande variété de questions touchant les jeunes en ligne, y compris le sextage, l’utilisation excessive d’Internet, la cyberintimidation et les risques pour la vie privée. Il comprend également une analyse des 50 principaux sites préférés des élèves et des profils d’activités virtuelles d’élèves organisés par année scolaire.

Les observations et les recommandations générales du rapport comprennent les suivantes :

  • la solution consiste à créer une culture virtuelle empathique. Favoriser l’empathie et encourager les élèves à se traiter les uns et les autres avec gentillesse et respect inciteront des comportements positifs en ligne;
  • la promotion de normes sociales positives aidera à réduire les cas de cyberintimidation et de sextage en montrant aux jeunes que ces activités ne sont pas aussi fréquentes qu’ils le croient;
  • les règles pour communiquer les valeurs et les attentes sont importantes pour favoriser des comportements sains en ligne. La recherche démontre que les élèves assujettis à des règles à la maison relativement aux comportements risqués en ligne sont moins susceptibles d’adopter ces comportements. Les écoles peuvent prendre une approche « parentale » en se concentrant sur les règles qui établissent des normes et des valeurs positives plutôt que des règles visant à punir les mauvais comportements;
  • les politiques de tolérance zéro ne fonctionnent pas. Favoriser la confiance et le dialogue ouvert est la meilleure approche, surtout en composant avec des comportements méchants et cruels en ligne;
  • nous pouvons créer des jeunes plus résilients en mettant en œuvre une approche de la littératie numérique axée sur les enfants où nous passons de la protection à l’habilitation;
  • la surveillance peut créer davantage de risques pour les jeunes. Les enfants comprennent les messages sur la sécurité qui leur ont été communiqués. Ils ont maintenant besoin que les adultes s’engagent et leur offrent du mentorat. Les parents et les enseignants doivent travailler ensemble puisque les jeunes se tournent vers eux pour obtenir des conseils sur une variété de questions relatives à Internet;
  • alors que les enfants se tournent vers leurs parents pour les aider à naviguer les questions numériques, les parents se sentent dépassés par le rythme du changement technologique et ont besoin de ressources pour les aider à guider leurs enfants;
  • les parents, les enseignants et les décideurs devraient être plus sensibilisés à la nature hautement commercialisée des espaces virtuels préférés des enfants (seulement un des 50 principaux sites était non commercial). Les enfants doivent recevoir une éducation aux médias pour être en mesure de reconnaître à quel moment ont leur montre de la publicité et doivent apprendre à composer avec les efforts déployés par bon nombre de ces sites pour recueillir leurs données personnelles.

Ce rapport est le rapport final d’une série de neuf rapports examinant les comportements et les activités des jeunes Canadiens face à une gamme de défis propres à Internet tels que : la cyberintimidation, les relations en ligne, la vie privée, les contenus offensants, le sextage, l’usage excessif et la littératie numérique en salle de classe et à la maison. Pour consulter la série complète de rapports, des images infographiques et des diaporamas, visitez le http://habilomedias.ca/jcmb.

Jeunes Canadiens dans un monde branché – Phase III : Tendances et recommandations a été rendu possible grâce aux contributions financières de l’Autorité canadienne pour les enregistrements Internet, du Commissariat à la protection de la vie privée du Canada et de l’Alberta Teachers› Association.

-30-

HabiloMédias est un centre canadien sans but lucratif pour la littératie numérique et l’éducation aux médias. Sa vision : que les jeunes possèdent des aptitudes à la pensée critique pour interagir avec les médias en tant que citoyens numériques actifs et informés. http://habilomedias.ca/, @habilomedias.ca

Personne-ressource :
Maya Shoucair
, gestionnaire des communications, HabiloMédias
613-224-7721, poste 231, mshoucair@habilomedias.ca