Le billet d’hier concernait notre résolution visant à regarder plus de films cette année. Le présent billet concerne les sources de ces films et la question des téléchargements illégaux. Pour obtenir du contexte, je recommande de lire le récent billet de Matthew Johnson sur ce que les enfants regardent en ligne et comment ils accèdent à leurs médias.

Mon billet sur les résolutions du Nouvel An sera bientôt diffusé, mais je voulais d’abord vous écrire un petit mot sur l’une des nôtres. Cette année, j’ai pris la résolution de regarder plus de films (oui, plus!). Cela peut sembler un peu étrange puisque bon nombre d’entre nous avons présentement de la difficulté à convaincre nos propres enfants de déposer leurs appareils et de passer moins de temps devant l’écran, mais tout de même.

Partage de fichiers Télécharger de la musique et des vidéos sont, avec les jeux vidéo, les activités majeures des jeunes Canadiens en ligne. Il est alors aisé de comprendre pourquoi le partage de fichier, communication poste à poste (« Pair à Pair », ou encore P2P), ainsi que les services de « casiers numériques », est particulièrement populaire auprès des jeunes : cette technique leur permet de chercher, puis d’accéder gratuitement à des musiques, des films ou des jeux vidéo par ailleurs payants et soumis au droit d’auteur.