Le marketing de la peur auprès des parents et des adultes

En tant qu’adultes concernés, nous devons également reconnaître quand nos peurs par rapport à la violence dans les médias sont utilisées pour nous vendre l’idéologie et une variété de produits associés à la censure générale.

La violence dans les médias est un problème social populaire qu’il est facile de s’approprier, surtout lorsqu’il se pose dans le contexte des jeunes et des enfants. En tant qu’adultes et parents cherchant à promouvoir des habitudes saines en ce qui a trait à la consommation des médias et à l’éducation aux médias, nous devons faire attention de ne pas tomber dans le piège des beaux discours chargés d’émotion conçus pour nous effrayer au lieu de nous éclairer.

Le sentiment de frustration face à de tels discours alarmistes a été exprimé par les parents interrogés dans le cadre des groupes de discussion du projet Jeunes Canadiens dans un monde branché d’HabiloMédias en 2011. Bien que nombre d’entre eux aient remis des téléphones intelligents à leurs enfants pour « assurer leur sécurité », ils craignent que des inconnus soient maintenant en mesure d’utiliser un GPS pour retrouver l’endroit où ils se trouvent physiquement. Et, dans une certaine mesure, ils blâment les compagnies de téléphone. Les commentaires d’un parent de Toronto reflètent une bonne partie de la discussion : « J’en veux beaucoup aux compagnies de téléphone pour la peur qu’elles ont semée chez les gens [par des campagnes publicitaires fondées sur la peur] ». [1]

Les polémiques chargées d’émotivité au sujet du film violent du mois ou du tout nouveau jeu vidéo choquant servent à propulser les enjeux comme la violence dans les médias sous les projecteurs, mais elles n’apportent que rarement, voire jamais, les outils dont les parents, les enfants et les citoyens ont besoin pour s’engager par rapport aux médias violents auxquels ils sont confrontés.

 


[1] HabiloMédias (2012). Jeunes Canadiens dans un monde branché - Phase III : Parler de la vie en ligne avec les jeunes et les parents