En général, nous pensons que la vie en ligne de nos enfants est bien différente de leur vie hors ligne. En réalité, ces deux vies se chevauchent constamment, alternant d’une part les rencontres en personne dans la cour de l’école et d’autre part les textes et les réseaux sociaux à la maison. Sur Internet, par contre, il y a beaucoup de décisions éthiques et morales à prendre qu’on ne retrouve pas hors ligne.

L'accès légal au contenu

L’une des décisions éthiques auxquelles les enfants sont le plus confrontés en ligne concerne la façon dont ils accèdent au contenu comme la musique, les jeux et les vidéos, ainsi que l’utilisation qu’ils en font. Nous pouvons aider les enfants à faire les bons choix en les renseignant sur le sujet : dans le cadre d’une étude, le quart des jeunes ont affirmé qu’ils cesseraient d’accéder illégalement au contenu s’ils savaient clairement ce qui est légal et ce qui ne l’est pas.

Promouvoir des comportements éthiques en ligne avec vos enfants

La plupart des enfants vivent autant en ligne que hors ligne. Mais Internet requiert bon nombre de décisions morales et éthiques qui n’ont pas à être prises hors ligne. Ces conseils vous indiquent des façons d’aider vos enfants à acquérir une référence morale qui les guidera dans ces prises de décision.

Aider à vos enfants à adopter des habitudes de navigation sécuritaire

Les enfants adorent apprendre, socialiser et s’amuser en ligne. Toutefois, ils ne sont pas forcément prêts à affronter un grand nombre des éléments du cyberespace. Voici quelques conseils pour éviter à vos enfants d’avoir des ennuis en ligne.

Bâtissez votre marque : établir une présence positive en ligne

Que cela vous plaise ou non, si vous utilisez Internet, vous avez une identité en ligne. C’est ce que certains appellent votre « marque ». Qu’est-ce qu’une marque? Pensez à une marque de boisson gazeuse, d’ordinateur, de jeans ou à un groupe de musique ou une équipe sportive. Vous avez probablement une idée toute faite de chacune de ces marques – son image, le type de consommateurs qu’elle attire et ainsi de suite. 

Dans un mot-clic, obscurément : Comment #Ottawapiskat a changé la donne quant à la couverture médiatique des questions autochtones Au cours des derniers mois, le mouvement Idle No More (jamais plus l’inaction) est arrivé à attirer l’attention nationale sur les enjeux des autochtones. Cela s’explique en grande partie par l’utilisation de Twitter par le mouvement, au moment où #IdleNoMore était un sujet chaud au Canada comme à l’international.

Pages