Perception des stéréotypes masculins chez les jeunes

L’adolescence est un moment déterminant de la construction de l’identité des individus. C’est pourquoi il est important de savoir comment les jeunes reçoivent les divers stéréotypes que leur présentent les médias.

Lors de leur analyse des personnages masculins, les chercheurs de Children Now ont demandé à des adolescents quelle perception ils avaient de ces personnages. Ils ont découvert que les médias tendaient à renforcer les conceptions courantes de la masculinité. Hommes et garçons sont souvent présentés à la télévision comme : [1]

  • surtout pas « sensibles »,
  • violents et colériques,
  • dominants et capables de résoudre tous les problèmes,
  • drôles, sûrs d’eux et réussissant bien, athlétiques,
  • ne pleurant jamais et ne laissant pas paraître leurs faiblesses,
  • obsédés par les femmes ou les filles.

Cette recherche a également révélé que les garçons étaient bien plus conscients du fait que les personnages masculins présentés à la télévision différaient de leurs propres amis, de leur père et d’eux-mêmes. Ils avaient également réalisé que les représentations médiatiques du succès ne reflétaient pas nécessairement leurs propres idées du succès dans la vraie vie.

D’autres recherches récentes, portant sur les filles, les garçons et la télévision, ont toutefois demandé aux garçons ce qu’ils aimaient dans un personnage; les réponses obtenues ont démontré que les personnages masculins n’ont pas besoin de se conformer à ces stéréotypes pour avoir du succès. En réalité, certains garçons détestent carrément certains éléments de ces représentations. Bien que les garçons admiraient les personnages capables de relever des défis et de résoudre des problèmes, et n’aimaient généralement pas les personnages qu’ils percevaient comme étant des victimes, la violence et la colère ne faisaient pas partie de l’attrait du personnage. En fait, les garçons aiment les personnages capables de résoudre des problèmes quelle que soit l’action entreprise, [2] même à travers des activités féminines comme cuisiner (ce qui explique la popularité des émissions comme Iron Chef auprès des jeunes garçons). [3] Les personnages n’ont également pas besoin d’être représentés comme des leaders ou des héros parfaits pour que les garçons les trouvent attrayants : pour peu qu’ils soient représentés comme étant capables de résoudre des problèmes, que ce soit en « surmontant » des obstacles de manière classique ou en « évitant » tout simplement les problèmes. [4] De plus, les garçons participant à l’étude se sont plaints des représentations médiatiques qui les illustraient comme étant stupides, agressifs, violents ou criminels. [5]

Cette recherche et la recherche de Children Now suggèrent toutes deux que les médias profitent de cette occasion pour outrepasser ces stéréotypes et présenter des personnages masculins (et féminins) créatifs, multidimensionnels, capables de surmonter les défis sans violence ni agression.

 


[1] Boys to Men: Media Messages About Masculinity. Children Now, 1999.
[2] Gotz, Maya. Girls and Boys on Television. International Central Institute for Youth and Educational Television, 2008.
[3] Newman, Andrew Adam. Toy Pitches Half-Baked. Adweek, March 14 2010.
[4] Winter, Reinhard and Gunter Neubauer. Cool heroes or funny freaks: Why certain programmes and TV characters appeal to boys. Televizion, No.1, 2008.
[5] Gotz, Maya. Girls and Boys on Television. International Central Institute for Youth and Educational Televizion, No.1, 2008.