Cybersécurité - Les enjeux pour les jeunes enfants

Les enfants peuvent être particulièrement à risque sur Internet parce qu’ils ne sont pas toujours conscients des risques liés à ce qu’ils y font. C’est pourquoi ils ont besoin d’être étroitement surveillés lorsqu’ils utilisent des appareils numériques ainsi que d’acquérir le plus tôt possible des compétences élémentaires en matière de cybersécurité.

Les enfants d’âge préscolaire (2-5 ans)

Les enfants d’âge préscolaire sont parmi les groupes d’utilisateurs d’ordinateurs connaissant la plus forte croissance, particulièrement avec l’avènement des appareils à écran tactile comme le iPad et le iPhone. Des recherches américaines récentes ont révélé que 50 % des enfants âgés de 5 ans vont en ligne chaque jour et 25 % des enfants de
3 ans.[1]  En outre, les jeunes enfants représentent le groupe de joueurs de jeux vidéo qui augmente le plus rapidement.[2]

L’un des principaux enjeux que les enfants de cet âge doivent affronter est de faire des achats intrajeu sans comprendre ce qui se passe : un jeune a ainsi réussi à dépenser
1400 $ dans le jeu Smurfs Village en 2011. [3] Bien que les fabricants de jeux et de tablettes disent avoir rendu les achats non autorisés plus difficiles pour les enfants, les précautions suivantes devraient être prises lorsque les enfants jouent à des jeux en ligne ou sur des tablettes :

  • En faisant un achat au nom d’un enfant, utilisez une carte de crédit prépayée ou encore éteignez et rallumez l’appareil après la transaction pour vous assurer qu’aucune information reliée à la carte de crédit ne reste dans la mémoire de l’appareil.
  • Si l’enfant joue sur un appareil mobile, réglez-le en « mode avion » pour fermer sa connection sans fil.
  • Discutez avec vos enfants des achats intrajeu et assurez-vous qu’ils comprennent que ceux-ci coûtent de l’argent réel.

Les enfants d’âge scolaire (5-12 ans)

Les enfants dans cette catégorie d’âge utilisent de plus en plus Internet pour socialiser avec d’autres enfants. Les mondes virtuels comme Club Penguin et Poptropica sont populaires auprès des plus jeunes alors que les plus vieux peuvent commencer à utiliser les courriels ou les messages textes et sont plus susceptibles de faire leurs devoirs à l’aide d’Internet.

  • Les pourriels, qui contiennent parfois des arnaques, deviennent un enjeu pour les enfants de cet âge dans plusieurs contextes, soit via les courriels, les textes et les fonctions de clavardage des jeux et des mondes virtuels. Les enfants doivent apprendre à ne jamais répondre aux pourriels et à ne jamais cliquer sur des liens inconnus.
  • Le typosquattage et le piégeage peuvent amener les enfants dans des endroits inappropriés et désagréables sur le Web. Ajouter des sites à sa liste personnelle de signets et demander de l’aide en naviguant sur de nouveaux sites constituent deux manières d’éviter cette situation. Conseiller aux enfants d’aller voir un adulte peut aussi aider à atténuer les problèmes s’ils se retrouvent dans un endroit inattendu.

 


[1] Gutnick, A. L., Robb, M., Takeuchi, L., & Kotler, J. Always connected: The new digital media habits of young children. New York: The Joan Ganz Cooney Center at Sesame Workshop.
[2] Kids and Gaming 2011, The NPD Group, 11 octobre 2011.
[3] Chalk, Andy. «Eight Year Old Girl Blows $1400 on Smurfberries.» The Escapist, 9 février 2011.