Il est important d’aborder de façon critique les nouvelles électorales et politiques en général, et ce, pour trois raisons.

Le journalisme a été décrit comme le moteur de la démocratie[1], et les élections, de même, ont longtemps été le gagne-pain des journalistes. Cependant, la relation entre les deux a toujours été tendue. Même Thomas Jefferson, un ardent défenseur de la liberté de presse, a dit, alors qu’il était président, que rien de ce qui est publié dans les journaux n’est crédible et que la vérité elle‑même devient douteuse lorsqu’elle est présentée par un tel vecteur pollué.

Bien qu’il y ait un débat sur la façon dont la désinformation politique atteint la majorité des électeurs[2], la capacité des réseaux sociaux et des moteurs de recherche d’afficher des publicités ciblées signifie qu’il est davantage probable qu’elles atteignent des personnes qui y seront sensibles.

  1. Élargir son appétit pour les actualités. La chose la plus importante à faire est probablement de vous assurer que vous ne recevez pas uniquement des actualités qui confirment ce que vous croyez déjà. Parallèlement, il est important de ne pas « exagérer » en consultant des sources qui ont un parti pris totalement à l’opposé du vôtre, ce qui vous mettra presque assurément en colère et renforcera vos opinions actuelles. Comme l’indique Eli Pariser, auteur de l’ouvrage The Filter Bubble : « Nous avons tendance à aller dans la direction complètement opposée.
Incidence des faux renseignement

Il est essentiel au processus démocratique d’avoir des électeurs renseignés mais dans notre environnement médiatique actuel, il peut être difficile de séparer les faits de la désinformation. Cette section explorera l’interprétation critique des actualités politiques et électorales, comment en être un consommateur plus actif et plus engagé, et comment repérer les faux renseignements.

L’authentification et la citoyenneté

Être bien informé et s’assurer de ne partager que des renseignements véridiques sont des rôles essentiels d’un citoyen actif au sein d’une démocratie. Il est important de réfléchir avant de partager des renseignements politiques avec sa famille et ses amis, surtout pendant une élection.

Vérifier les nouvelles en ligne

La plupart d’entre nous consultons des sources en ligne pour nous informer de l’actualité. Toutefois, les nouvelles sont l’une des choses les plus difficiles à vérifier et les désinformations peuvent se propager facilement par le biais des médias sociaux. Cette section présente les stratégies pouvant servir à assurer que les actualités que vous consommez, et que vous partagez, sont fiables.

La plupart d’entre nous consultons des sources en ligne pour nous informer de l’actualité, qu’il s’agisse de lire un journal en ligne ou de partager une nouvelle avec des amis et des membres de notre famille. Toutefois, les nouvelles sont l’une des choses les plus difficiles à vérifier. Parfois, les premières nouvelles qui ne s’avèrent pas véridiques continuent de circuler sur les médias sociaux, et les gens peuvent partager de fausses nouvelles pour des raisons politiques ou commerciales ou simplement « pour le plaisir ».

« Si un consommateur de nouvelles lit un titre provenant du Globe and Mail en faisant une recherche sur Google News, la nouvelle vient-elle de Google ou du Globe and Mail? Et si un ami publie la nouvelle sur Facebook, la nouvelle provient-elle de l’ami, de Facebook ou du Globe and Mail? Comment les complexités de la signification du mot «source» dans un environnement médiatique convergent peuvent-elles être prises en compte[1]? » [traduction]

Les changements dans la façon de consommer (et de produire) des actualités font en sorte qu’il est plus difficile de vérifier l’exactitude d’une nouvelle donnée, et facilitent la propagation de renseignements erronés, intentionnellement ou non.

Pages