Blogue

Vous aimez lire notre blogue ? Alors soutenez HabiloMédias en faisant un don, même modeste, exonéré d’impôts, afin que nous puissions tenir nos ressources en éducation aux médias à jour, et sans droit de copie, pour votre usage à la maison, dans les écoles et les communautés.

Chaque année au moment de la rentrée des classes en automne, je me questionne toujours un peu en tant que parent d’un jeune pré-ado de maintenant onze ans. Et chaque fois, je me demande comment dans notre monde d’aujourd’hui dans lequel, tous, nous baignons littéralement dans les eaux numériques, il est possible d’encadrer l’utilisation que font nos adolescents de ces technologies.

Je suis récemment devenue la chauffeuse privée de mon fils et de son groupe d’amis lorsqu’ils jouent ou se rencontrent un après-midi par semaine chez l’un deux. Il est clair que mon rôle de conductrice est d’être invisible : ils discutent et font les clowns dans la voiture comme si je n’étais pas là et si j’interviens dans leur conversation, ils figent un moment ne sachant pas trop d’où vient cette voix avant de l’ignorer et de poursuivre leur discussion. Je suis là pour graviter autour d’eux, et non m’immiscer.

Les jeunes aujourd’hui passent plus de temps devant les écrans, dès un plus jeune âge, et à partir d’une plus grande variété d’appareils que jamais auparavant, ce qui mène un plus grand nombre de parents à chercher de l’aide pour savoir comment reprendre le contrôle du temps que leurs enfants passent devant un écran.

S’appuyant sur les découvertes de HabiloMédias sur les jeunes et la vie privée tirées de notre recherche Jeunes Canadiens dans un monde branché, notre nouvelle étude qualitative, Partager ou ne pas partager : comment les adolescents gèrent-ils leur vie privée en lien avec le partage de photos sur les médias sociaux, a pour objectif d’examiner le raisonnement privilégié par les adolescents lorsqu’ils partagent des photos en ligne.

HabiloMédias s’associe à Facebook Canada pour aider les Canadiens et les Canadiennes à devenir mieux informés à l’ère du numérique. Les fausses informations en ligne ne sont pas un nouveau problème, mais c’est à nous de le combattre. Beaucoup d’entre nous ont besoin de meilleures compétences en recherche, en authentification, et en pensée critique pour trouver des renseignements fiables en ligne et savoir reconnaître les contenus faux ou trompeurs. C’est pourquoi nous avons établi un partenariat avec Facebook pour aider à développer les compétences en authentification de tous les Canadiens et Canadiennes.

Pages