Mon billet sur les résolutions du Nouvel An sera bientôt diffusé, mais je voulais d’abord vous écrire un petit mot sur l’une des nôtres. Cette année, j’ai pris la résolution de regarder plus de films (oui, plus!). Cela peut sembler un peu étrange puisque bon nombre d’entre nous avons présentement de la difficulté à convaincre nos propres enfants de déposer leurs appareils et de passer moins de temps devant l’écran, mais tout de même.

En tant que parent, nous sommes bien souvent préoccupés par les contenus médiatiques que consomment nos enfants. Car bien sûr, en plus d’être distrayants, nous aimerions bien que ceux-ci ne soient pas trop violents. Et qu’au mieux, ils véhiculent des valeurs socialement acceptables à nos chers petits.

Chaque automne c’est la même chose ! Novembre n’est pas sitôt arrivé que mon teint prends une indescriptible couleur un peu verdâtre et des poils sortent de partout… Au point d’en venir parfois à me demander si Grinch, ce ne serait pas moi par moment!

YouTube est une fenêtre ouverte sur un monde de merveilles. On peut y trouver d’innombrables vidéos de qualité se voulant éducatives, divertissantes ou inspirantes. Mais parmi les vidéos de chats et les clips de Kid President, on peut aussi se heurter à des atrocités. La question est de savoir comment nous, en tant que parents, pouvons-nous nous orienter dans les eaux troubles de YouTube?

Je crois que tous les enfants devraient apprendre à nager. Il s’agit d’une compétence de vie cruciale que tous devraient avoir dans leur arsenal. C’est pourquoi nous avons appris à nos enfants à apprivoiser l’eau le plus tôt possible. D’abord, le bain, puis la douche (d’accord, c’est peut‑être plus une question d’hygiène dans ces deux cas), puis les arroseurs automatiques, les piscines gonflables, les pataugeoires, les plages et les lacs. Et dès que les enfants ont été en mesure de le faire, nous les avons inscrits à des cours de natation.

Pages